Phytothérapie
Orange amère

Ingrédient

Orange amère

Nom latin : Citrus aurantium var. amara

Autre(s) nom(s) : Bigaradier, Petit grain bigarade, Oranger de Séville

Famille botanique : Rutacées

Partie utilisée : Feuille, fleur, zeste

Descriptif

Petit arbre fruitier originaire d’Inde et de Chine, l’Oranger amer ou Bigaradier est largement cultivé aujourd’hui dans les régions méditerranéennes. Ses fruits, contrairement à ceux de l’Oranger doux, ne sont pas comestibles crus. Ses fleurs blanches à rosées diffusent un parfum envoûtant. En médecine traditionnelle chinoise, l’orange amère est utilisée depuis des siècles pour traiter certains troubles digestifs. La culture de l’Oranger amer s’est développée sur tout le pourtour méditerranéen depuis le XIème siècle pour son parfum, son goût mais aussi pour ses vertus thérapeutiques. Le Bigaradier est à la base de l’Eau de fleur d’oranger, de l’essence de Néroli et de célèbres liqueurs amères. C’est au XVIIème siècle que la princesse de Nerola, lança la renommée des essences parfumées d’orange amère, dont elle parfumait ses gants et qui donnera son nom à l’huile de Néroli. L’Oranger amer est utilisé de nos jours pour ses propriétés sédatives, digestives et toniques.

Indications thérapeutiques :

En usage interne :
  • Nervosité des enfants, insomnie, palpitations, stress, insomnie
  • Inappétence, anorexie, dyspepsie, gastralgie, vomissements
  • Asthénie, fatigue, grippe, convalescence

En usage externe :
  • Insomnie, nervosité (Eau de fleur d’oranger sur un mouchoir)

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down