Phytothérapie
Centaurée

Ingrédient

Centaurée

Nom latin : Erythraea centaurium

Autre(s) nom(s) : Centaurelle, Fiel de terre, Herbe à la fièvre, Petite gentiane, Quinquina d’Europe, Panacée de Chiron

Famille botanique : Gentianacées

Partie utilisée : Plante entière

Descriptif

Un peu d’histoire :

Plante herbacée aux petites fleurs roses en forme d’étoiles, la petite Centaurée est très répandue en Europe, au bord des chemins, des pâturages et en lisière des bois. D’après un récit mythologique, le centaure Chiron s’en servit en cataplasme pour soigner une blessure au pied d’Hercule, d’où son nom de genre « Centaurium » qui vient du grec « Kentauros » signifiant « Centaure ». Pour Pline, le petite Centaurée était une herbe employée par les druides, pour chasser tous les maux de par sa vertu évacuante, également comme antidote contre les morsures ou piqûres et comme fébrifuge. Elle garde sa réputation à travers les siècles, puisqu’elle sera cultivée au Moyen-Âge comme plante médicinale. La petite Centaurée garde est toujours considérée comme une panacée universelle pour ses propriétés digestives et comme « Herbe à fièvre ».


Indications thérapeutiques :

En usage interne :
  • Manque d’appétit, atonie intestinale, crampes gastriques, ballonnements, dyspepsie
  • Insuffisance biliaire, insuffisance hépatique
  • Fièvre, paludisme
  • Anémie, surmenage, convalescence

En usage externe :
  • Ulcères, plaies atones, dermatose, eczéma, teigne, chute des cheveux

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down