Phytothérapie
Mélilot

Ingrédient

Mélilot

Nom latin : Melilotus officinalis

Autre(s) nom(s) : Couronne royale, Herbe aux mouches, Luzerne bâtarde, Trèfle de cheval, Trèfle jaune

Famille botanique : Fabacées

Partie utilisée : Sommité fleurie

Descriptif

Le Mélilot est une plante herbacée fourragère, à petites fleurs jaunes très odorantes, elle fait partie des meilleures plantes mellifères et dégage en séchant une odeur de miel. Ce qui explique son appellation, en effet, Mélilot, « lotus à miel » vient du grec « meli » signifiant « miel » et de « lotos » qui veut dire « lotus ». On la trouve en Europe et en Asie. Durant l’Antiquité, le Mélilot était surtout utilisé en usage externe, en bains, pour traiter les rhumatismes, les inflammations oculaires. Oubliée durant le Moyen-Âge, Le Mélilot est recommandé de nos jours, dans le cas de pathologies veineuses et lymphatiques, car il exerce une action tonique sur les vaisseaux tout en diminuant les spasmes. Il agit aussi sur le système nerveux.

Indications thérapeutiques :

En usage interne
  • Insuffisance veineuse et lymphatique, impatiences, crampes nocturnes, ulcères variqueux, hémorroïdes, couperose, troubles de la coagulation
  • Toux spasmodique
  • Troubles du sommeil
  • Digestion lente, flatulences, ballonnements
  • Rétention d’urine, infections urinaires
  • Règles douloureuses, goutte, rhumatismes

En usage externe
  • Conjonctivite, fatigue oculaire, orgelet
  • Couperose

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down