Phytothérapie
Bouillon Blanc

Ingrédient

Bouillon Blanc

Nom latin : Verbascum thapsus

Autre(s) nom(s) : Blanc de Mai, Chandelle, Cierge de Notre-Dame, Herbe à bonhomme, Oreille du loup

Famille botanique : Scrophulariacées

Partie utilisée : Fleur et feuille

Descriptif

Originaire d’Europe et d’Asie, le Bouillon blanc est une plante bisannuelle à la racine pivotante et dont la tige cotonneuse mesure entre 1 et 2 m. Durant l’Antiquité, cette plante était considérée comme magique pour conjurer le mauvais sort puis prisée par les célèbres Dioscoride et Pline l’Ancien pour ses vertus médicinales permettant de soigner toutes les affections pulmonaires. Durant le Moyen-Âge, l’extraction de ses sucs était employée afin de soulager les hémorroïdes et la goutte. Elle fut citée au XVIIIème siècle dans le Dictionnaire de Trévoux dans le traitement des maladies de la poitrine et du ventre. Le Bouillon blanc fait partie de la célèbre « tisane des quatre fleurs » composée en réalité de sept fleurs, réputée pour soulager la toux et est une des meilleures plantes médicinales adoucissantes pour les poumons.

Indications thérapeutiques :

En usage interne
  • Laryngite, angine, bronchite, trachéite, toux sèche, rhume tenace, refroidissement, crise d’asthme, tuberculose
  • Diarrhée, gastro-entérite, colite, crampes intestinales
  • Cystite

En usage externe
  • Enrouement, asthme
  • Hémorroïdes, irritations génitales
  • Dartres, brûlures, engelures, furoncles, panaris, abcès, plaie difficile à cicatriser, ulcère, irritation cutanée

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down