Phytothérapie
Gui

Ingrédient

Gui

Nom latin : Viscum album

Autre(s) nom(s) : Bois de Ste Croix, Bouchon, Blondeau, Vert de pommier

Famille botanique : Loranthacées

Partie utilisée : Feuille

Descriptif

Durant l’Antiquité, les druides considéraient le Gui comme une plante sacrée, symbole d’immortalité de l’âme, et la surnommaient « plante qui guérit tous les maux », les Gaulois le récoltaient avec une faucille recouverte d’or. Il avait également la réputation de panacée universelle, les feuilles de Gui étaient utilisées pour traiter l’épilepsie, les maladies de poitrine et les toux spasmodiques. En 1921, le scientifique Rudolf Steiner émet l’hypothèse que le Gui peut être une plante bénéfique dans le traitement contre le cancer, par injection sous-cutanée de préparations à base de Gui. Des études scientifiques sont actuellement en cours aux Etats-Unis. La phytothérapie recommande cette plante aujourd’hui pour ses propriétés hypotensives et immunostimulantes.

Indications thérapeutiques :

En usage interne :
  • Vertiges, bourdonnements d’oreille, hypertension artérielle modérée, athérosclérose, ménorragie, hémorragies congestives
  • Troubles de la ménopause
  • Asthme, coqueluche
  • Angoisse, épilepsie, crises nerveuses, maux de tête, manque de concentration
  • Congestion des voies urinaires, artériosclérose
  • Néphrite chronique, douleurs rhumatismales

En usage externe :
  • Leucorrhée
  • Goutte, sciatique, rhumatismes
  • Engelures, crevasses

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down