Gemmothérapie
Genévrier

Ingrédient

Genévrier

Nom latin : Juniperus communis

Autre(s) nom(s) : Genièvre

Famille botanique : Cupressacées

Partie utilisée : Jeune pousse fraiche

Descriptif

Le genévrier est un arbuste touffu d’origine américaine, asiatique, africaine et européenne qui atteint 4 à 15 mètres de haut. Il pousse sur les sols pauvres, sablonneux et secs.
Dans la Bible, il teint une place importante, notamment dans le jardin d’Eden où il est l’arbre protecteur de la crèche, l’arbre des enfants perdus. De plus, la vierge Marie utilise un genévrier comme cachette pour qu’elle et l’enfant Jésus échappent aux soldats d’Hérode qui les poursuivaient : ils avaient pour mission de tuer tous les nourrissons de Bethléhem.
Au cours de l’histoire, il est souvent apparu dans les légendes de nombreuses civilisations. Il était un arbre sacré pour les Celtes et les Germains, considéré comme un protecteur capable de chasser les mauvais esprits et de protéger contre le vol. On en suspendait d’ailleurs des rameaux au-dessus des portes des maisons et des étables pour chasser la sorcellerie.
Pendant très longtemps, les hôpitaux français faisaient brûler du genévrier dans les locaux pour les aseptiser.

En gemmothérapie, le macérât de genévrier est reconnu comme étant un puissant draineur et détoxifiant, agissant principalement sur le foie et la vésicule biliaire. Il est bénéfique aux foies surchargés, souffrants, graisseux et en cas d’intoxication médicamenteuse. Il est d’ailleurs particulièrement indiqué après un séjour à l’hôpital durant lequel le patient a été sous anesthésie ou lors de chimiothérapies.
Son action sur le foie lui permet de soulager les patients souffrant d’hépatite chronique ou médicamenteuse, de cirrhoses, de tumeur du foie, de stéatose hépatique, de décompensation hépatique ou d’ictères.
Ses propriétés drainantes lui permettent de balayer les varices internes (œsophagiennes et gastriques) et les stagnations au niveau des reins (calculs rénaux).
Le genévrier est un détoxifiant général et agit notamment dans les cas de rétrécissements aortiques et d’athérosclérose. Il permet d’éliminer les déchets organiques comme l’urée et l’acide urique. Il stimule les reins et a une action diurétique, il sera donc conseillé dans les cas de lithiases rénales, de pyélonéphrite et de néphrite.
Il constitue également un remède du diabète car il élimine les sucres de l’organisme, et diminue le cholestérol et lutte contre le surpoids.
Au niveau articulaire, il pourra soulager les patients souffrant de polyarthrite, d’ostéomalacie, de collagénose ou encore d’arthrite goutteuse.
Pour finir, le genévrier permet de réguler et de faire baisser la pression portale (veine porte).


Indications thérapeutiques :
  • Foie surchargé, souffrant, graisseux
  • Intoxication médicamenteuse
  • Suite d’anesthésie, chimiothérapie
  • Hépatite chronique ou médicamenteuse, cirrhoses, tumeur du foie, stéatose hépatique, décompensation hépatique, ictères
  • Varices internes, stagnations au niveau des reins
  • Rétrécissements aortiques, athérosclérose
  • Lithiases rénales, pyélonéphrite, néphrite
  • Diabète, hyperglycémie, cholestérol élevé, surpoids
  • Polyarthrite, ostéomalacie, collagénose, arthrite goutteuse

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down