Gemmothérapie
Eglantier

Ingrédient

Eglantier

Nom latin : Rosa canina

Autre(s) nom(s) : Rosier des chiens

Famille botanique : Rosacées

Partie utilisée : Jeune pousse

Descriptif

L’églantier est l’une des variétés de roses sauvages les plus communes. On le rencontre dans les haies, les lisières de bois ou les terrains de friches. C’est un arbre grimpant à fleurs roses ou blanches, à fruits rouges (le cynorrhodon) et dont le nom latin rosa canina provient de son utilisation pour soigner la rage dans l’antiquité.
Il est originaire d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et est l’un des ancêtres de la rose. Dans l’Egypte antique, Cléopâtre se reposait sur un oreiller de pétales d’églantier et les Romains et les Grecs s’en couvraient la tête pour éviter les maux de tête. Sa fleur était à cette époque également utilisée pour traiter les inflammations de la gorge et le rhume.
Au Moyen Âge, son fruit était particulièrement apprécié pour son goût acidulé et ses qualités nutritionnelles.

En gemmothérapie, l’églantier est connu pour ses propriétés protectrices. En effet, il agit efficacement sur les défenses immunitaires et permet d’augmenter le nombre de gamma globines, les protéines sériques destinées à défendre l’organisme contre les agressions. Ses terrains de prédilection sont les organismes carencés, fragiles, anémiés. Chez l’enfant, il permet de prévenir les otites, rhinites, amygdalites, rhino-pharyngites… qui peuvent être récurrents pendant l’hiver.
Cette action protectrice permet aussi au corps de retrouver des forces et soulagera les enfants fatigués et les adultes en convalescence. C’est un régénérateur général.
L’églantier est aussi un puissant anti-inflammatoire, il évitera les colites (infection du côlon) et préviendra les inflammations pulmonaires.
Au niveau du système osseux, le macérât d’églantier stimule la croissance chez l’enfant et soulage l’ostéoporose. Il est aussi efficace sur les problèmes d’arthrose.


Indications thérapeutiques :
  • Organismes carencés, fragiles, anémiés
  • Otites, rhinites, amygdalites, rhino-pharyngites
  • Enfants fatigués, adultes en convalescence
  • Colites, inflammations pulmonaires
  • Problème de croissance chez l’enfant
  • Ostéoporose, arthrose

En cas de persistance des symptômes, il faut consulter un médecin. Les descriptions et recettes proposées ne se substituent pas à un traitement médical en cours.
search edit thumbs-o-up thumbs-o-down eur bars star-o arrow-left comments-o exclamation-triangle file-text2 graduation-cap homeo phyto aroma gemmo scroll-down